10 bonnes raisons d’investir en France #InvestinFrance [tr]

JPEG

Pour investir au cœur du plus grand marché mondial

  • A elle seule la France représente plus de 65 millions de consommateurs : c’est le 2ème marché européen, et la 6ème économie mondiale.
  • L’Union européenne reste quant à elle la 1ère économie mondiale avec plus de 500 millions de consommateurs.

Pour s’appuyer sur des infrastructures performantes et de haut niveau

  • La France, c’est le 1er réseau routier en Europe et le 2ème réseau ferré grande vitesse en Europe.
  • 1er pays d’accueil des IDE dans la logistique en Europe, elle dispose aussi du 2ème aéroport européen (fret et passagers) : Roissy-Charles-de-Gaulle

Pour bénéficier d’une main d’œuvre productive et dynamique

  • La France est au 6ème rang mondial pour la productivité horaire (45,6 € par heure travaillée contre 37,3 pour la zone euro).
  • Elle est forte d’une main d’œuvre très qualifiée : 44 % des 30-34 ans étaient diplômés de l’enseignement supérieur en 2013.

Pour profiter de coûts d’implantations faibles

  • Les coûts d’implantation et d’exploitation sont moins élevés en France qu’aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Japon.
  • Par ailleurs, louer des bureaux dans Paris centre d’affaires revient 2 fois moins cher qu’à Londres West End (875€/m²/an contre 1978 €/m²/an).
  • Soulignons que créer une entreprise en France revient à moins de 1% du revenu moyen par habitant, contre 9% en moyenne dans les pays du G20.

Pour investir dans une économie innovante et qui soutient l’innovation

  • Le plus grand incubateur au monde est en France : la Halle Freyssinet rassemblera 1 000 start-up à Paris en 2016.
  • D’autre part, le Crédit d’impôt recherche (CIR) est ouvert à toutes les entreprises et devrait représenter 5 milliards d’euros en 2015. Pas moins de 20 441 entreprises en ont bénéficié en 2012.
  • 47 Mds€ ont été mobilisés pour le programme d’investissements d’avenir (PIA) et le Plan France Très Haut Débit.

Pour s’appuyer sur une place financière majeure

Euronext Paris est la 7ème place financière du monde, la 3ème en Europe pour les obligations d’entreprise , la 5ème mondiale pour les opérations en yuans et la 3ème en Europe pour la gestion d’actifs financiers.

Pour profiter d’une qualité de vie reconnue

La France est une destination attractive pour les professionnels (1ère destination mondiale pour les Congrès d’affaires – Paris), les étudiants (3ème destination mondiale) comme pour les touristes (1ère destination mondiale).

Pour bénéficier d’une forte compétitivité sur les coûts de production

Le Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) et le Pacte de responsabilité et de solidarité représentent 40 Md€ de baisse des coûts de production pour les entreprises : cela équivaut à près de 2 points de PIB qui soutiendront l’activité et permettront de créer 500 000 emplois à l’horizon 2020.

Pour s’appuyer sur une administration simplifiée

  • La France est championne d’Europe de l’E-administration et atteint la 4e place du classement mondial fondé sur trois critères : les services en ligne proposés par l’administration, les infrastructures de télécommunications, et le niveau d’éducation des habitants.
  • La loi relative à la simplification de la vie des entreprises, votée en décembre 2014, a permis aux entreprises et aux usagers de réaliser 3,3 Md€ d’économies en 2013-2014. La déclaration sociale nominative unique représentera quant à elle 1,6 Md€ d’économies pour les entreprises en 2015-2016.

Pour bénéficier de dispositifs d’accueil et d’installation facilités pour les dirigeants et salariés

  • La France a signé des conventions fiscales avec plus de 120 Etats (garantie de non-double imposition). Elle met « également à disposition des entreprises un interlocuteur fiscal unique (Tax4Business) et des titres de séjours adaptés (le Passeport Talents, créé en 2015).
  • Une bourse et un dispositif d’accompagnement pour les entrepreneurs innovants ont également été mis en place : c’est le French Tech ticket. Les premiers entrepreneurs étrangers bénéficiaires arriveront dès janvier 2016.

Dernière modification : 23/11/2016

Haut de page