Allocution de l’Ambassadeur à l’occasion de la célébration du 51ème anniversaire de la signature du Traité de l’Elysée [tr]

Monsieur l’Ambassadeur, cher Eberhardt,

Mesdames et Messieurs,

C’est un plaisir tout particulier de célébrer aujourd’hui le 51ème anniversaire du Traité de l’Elysée, né de la volonté politique visionnaire du Général de Gaulle et de Konrad Adenauer.

Ce traité revêt aujourd’hui une valeur de symbole pour tous ceux qui veulent dépasser les antagonismes du passé et rêver à la construction d’un avenir commun.

Accepter le passé ; penser l’avenir ; aller vers l’autre en toute conscience ; valoriser la mémoire commune comme source de fraternité – voici les défis auxquels nous sommes tous confrontés en cette année de commémoration de la « catastrophe originelle du XXème siècle » que fût la première guerre mondiale.

Cet engagement n’est pas seulement l’affaire des historiens et des politiques, elle nous concerne tous.

Le film de ce soir, dont l’action se situe sur le front d’Orient, est de nature à alimenter cette réflexion. Sa projection est le premier acte d’une série d’événements consacrés aux mémoires de la première guerre mondiale, que nos ambassades et instituts culturels conduiront ensemble en Turquie au cours de l’année 2014.

Je vous remercie d’être venus célébrer cette amitié franco-allemande avec nous, je vous souhaite une soirée agréable./.

Dernière modification : 23/01/2014

Haut de page