Allocution de l’Ambassadeur à l’occasion de la signature de l’accord de coopération SFEN – NMDAnkara, 19 janvier 2015 [tr]

M. le Secrétaire d’Etat,
M. le Sous-Secrétaire d’Etat,
MM. les Présidents,
Mesdames et Messieurs,

Il y a plus de trente ans, la première coopération entre les équipes turques de TAEK (Türkiye Atom Enerjisi Kurumu) et françaises du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) voyait le jour. Elle allait permettre la construction au centre de Çekmece, à Istanbul, du réacteur de recherche TR2 dont la conception était basée sur celle du réacteur Mélusine du CEA/Grenoble.

Mis en service en 1982, ce réacteur a contribué à la formation d’ingénieurs nucléaires turcs dont certains sont membres aujourd’hui de la société NMD ("Nükleer Mühendisler Derneği").

En 1999 fut signé, entre nos deux pays, le premier accord de coopération dans le domaine nucléaire dans un contexte où la Turquie engageait une première réflexion sur un possible programme électronucléaire turc.

Ce programme est désormais une réalité. Avec le projet Sinop, la France est résolument engagée aux côtés du Japon et de la Turquie, dans la construction de la deuxième centrale nucléaire turque, comme en témoigne l’accord signé entre nos deux pays, le 27 janvier 2014, à l’occasion de la visite d’Etat du Président François Hollande en Turquie.

Connaissant la volonté de la Turquie et la qualité et l’expérience de nos équipes, je suis convaincu que le projet sera mené à terme, mais il est certain que toutes les compétences seront nécessaires, compétences des experts français et japonais, mais aussi turcs qui devront notamment certifier ce nouveau réacteur qu’est l’ATMEA-1.

Dans ce contexte, la coopération qui s’engage aujourd’hui entre la Société française d’énergie nucléaire (SFEN) et la société des ingénieurs nucléaires turcs (NMD) contribuera à atteindre cet objectif et, au-delà, à faire de la Turquie un véritable partenaire dans le domaine nucléaire.

Mesdames, messieurs, les signatures qui vont maintenant être apposées au bas de cet accord, marquent l’ouverture d’une nouvelle page de la coopération nucléaire franco-turque.

Dernière modification : 27/01/2015

Haut de page