Allocution de l’Ambassadeur à l’occasion de la projection-débat du film franco-burkinabé « Soleils », le 31 mars 2015 - Ankara

Messieurs les Ambassadeurs, chers collègues,

Madame la Directrice générale

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Le lycée Tevfik Fikret nous a habitués à des initiatives et des projets intéressants et stimulants, sur le plan pédagogique comme sur le plan culturel et humain.

Aujourd’hui, c’est dans le cadre du mois de la francophonie et à l’occasion des célébrations de son cinquantième anniversaire que le lycée nous propose ce moment de réflexion sur l’histoire du continent africain et ses relations avec le monde, notamment le monde francophone.

Le monde francophone change très vite : En 2050 il y aura près de 750 millions de francophones, contre 220 millions aujourd’hui. En 2050, 80% des francophones seront issus du continent africain. Forte de sa progression démographique et économique, l’Afrique est appelée à être un acteur international croissant.

Nous devons apprendre à mieux connaître ce nouvel acteur, qui est aussi un vieux continent. Nous devons faire vivre les liens séculaires qui nous unissent dans un monde en pleine transformation ; un monde que nous souhaitons toujours plus juste et équitable.

La justice, le partage ne sont jamais faciles, l’équité voire l’égalité encore moins, mais ce sont des valeurs que la francophonie cherche à véhiculer.

C’est pourquoi, Il y a entre les francophones du monde plus qu’une langue partagée, il y a un état d’esprit, un sens de la justice, un idéal de paix et d’entraide.

Le cinéma est un des éléments de promotion de ces valeurs, de cet état d’esprit.

Le film que nous allons voir porte un message simple et important : loin des clichés, l’Afrique a quelque chose à nous dire.

Ecoutons-la sans plus attendre

Je vous souhaite un excellent film.

Dernière modification : 31/03/2015

Haut de page