Cérémonie de signature de l’accord de financement entre le Trésor turc et l’AFD [tr]

Allocution de l’Ambassadeur lors de la cérémonie de signature de l’accord de financement entre le Trésor turc et l’Agence Française de Développement, 27 octobre 2011

Monsieur le Sous-secrétaire d’Etat,
Monsieur le directeur de l’AFD,
Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je suis heureux d’être parmi vous pour participer à la cérémonie de signature de cet accord de financement entre le Trésor turc et l’Agence Française de Développement. Comme vous le savez, l’année 2011 a été déclarée Année Internationale de la Forêt par les Nations Unies. C’est donc une très belle occasion de célébrer ce nouveau partenariat entre la Turquie et la France.

La France, notamment dans le cadre de sa présidence du G20 et au sein de l’Union européenne, a fait de la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts une des grandes priorités de sa politique en faveur d’un développement durable.

La protection des forêts représente en effet un enjeu majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique. La déforestation représente près de 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, davantage que l’ensemble des transports terrestres, maritimes et aériens. La déforestation entraîne d’immenses dommages écologiques : érosion des sols ; dégradation de la sécurité alimentaire ; réduction de la biodiversité.

En Europe, la surface forestière s’élargit d’environ 1 million d’hectare par an. La forêt permet de capturer ainsi environ 10% de nos émissions de CO2. C’est donc aussi un enjeu essentiel dans la relation Union européenne-Turquie.

La coopération bilatérale entre la Turquie et la France trouve son origine dans la création en 1857, avec le soutien de la France, de la faculté de foresterie turque. Cette coopération se poursuit aujourd’hui et s’est notamment concrétisée avec la création d’une école de formation sur la prévention des incendies de forêt à Antalya.

La convention de financement que nous signons aujourd’hui, donne une nouvelle dimension à cette coopération. Ce prêt de 150 M€, sur 15 ans, en cofinancement avec la Banque Européenne d’Investissement, appuiera directement le programme d’afforestation de la Direction Générale de la Forêt (DGF).

Ce projet s’accompagnera également d’une subvention de 400.000 € destinée à financer les actions de coopération bilatérale au travers du partenariat qui sera mis en place entre l’Office National de Forêt français et la Direction Générale de la Forêt.

Pour conclure, permettez-moi de féliciter tous ceux qui ont participé à la concrétisation de ce beau projet. J’y vois une nouvelle illustration de l’amitié entre la Turquie et la France.

Dernière modification : 05/07/2012

Haut de page