Conférence et atelier des 16 et 17 avril 2015 sur les enjeux climatiques et la COP21 [tr]

Istanbul, Campus de Sultanahmet de l’Université de Marmara

Contexte, objectifs et déroulé de la conférence et de l’atelier

Pour lire le discours de l’Ambassadeur, cliquez ici

Dans le cadre de la préparation de la COP21, l’Agence française de développement en Turquie a organisé, le 16 avril dernier, à Istanbul, une conférence intitulée « How to reconcile climate and development ? ». Cette conférence a été suivie le 17 avril par l’atelier « Beyond Special Circumstances : Turkey and Global Climate Change Politics ». Plus de 150 participants sont venus assister aux échanges et débats qui ont eu lieu au cours de ces 2 jours sur le campus de Sultanahmet de l’Université de Marmara.

Ces deux événements, co-organisés avec les universités turques de Marmara et de Sabanci, ont bénéficié du soutien de l’Ambassade de France en Turquie et ont pu être labellisés COP21.

Dans un pays où la lutte contre le changement climatique ne constitue pas une priorité des pouvoirs publics, la conférence du 16 avril avait pour objectif de promouvoir les échanges et la réflexion autour de cette thématique 1/ en mobilisant des représentants turcs des autorités publiques (Ministère de l’environnement et de l’urbanisation), du secteur privé et financier (TUSIAD, TSKB), du monde universitaire et de la société civile (Iklim Ağı) et 2/ en permettant à ces derniers de débattre avec des représentants français engagés dans la préparation de la COP21 (discours d’ouverture de SEMA Laurent Bili et participation aux panels de SEMA Philippe Zeller et du directeur de l’AFD en Turquie, Bertrand Willocquet). Les échanges ont principalement porté sur la nécessité et les moyens d’une transition énergétique, les enjeux de la COP 21, la recherche d’un équilibre entre atténuation et adaptation et l’importance d’adopter des modes de décision participatifs.

L’atelier du 17 avril avait, lui, pour objectif de donner la parole au monde universitaire turc et de valoriser les travaux de recherche en lien avec le changement climatique, en amont de la conférence scientifique qui se tiendra à Paris au mois de juillet prochain et à laquelle des chercheurs turcs participeront. Deux keynote speakers (Hilal Elver, rapporteure spéciale des NU et Franck Lecoq, directeur du CIRED et membre du GIEC) ont introduit l’atelier qui a vu plus de 20 chercheurs (dont une majorité de Turcs) se succéder pour présenter leurs travaux. Parmi les sujets abordés, un certain nombre ont porté sur la politique d’investissement de la Turquie dans les énergies fossiles et le nucléaire et l’importance pour la Turquie, présidente du G20 en 2015, de prendre part activement à la COP21.

Dernière modification : 22/04/2015

Haut de page