Conférence sur le développement durable organisée par le SER à Bursa

Le SER, avec le soutien de la municipalité métropolitaine de Bursa, a organisé une conférence sur le développement durable, le vendredi 29 avril.

Cette journée, organisée en trois sessions consacrées aux villes durables, à l’efficacité énergétique et à la gestion des déchets, a rassemblé un public de 160 personnes, composé essentiellement d’élus et d’agents des municipalités de la région de Marmara, de responsables de syndicats d’assainissement des eaux (tel BUSKI à Bursa), d’universitaires et d’organisations environnementales (CEVKO).

La conférence a été introduite par M. Abdülkadir Karlık, adjoint au Maire de la Métropole de Bursa, ainsi que par M. Hervé Boisguillaume, Directeur adjoint des échanges bilatéraux au Ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer. Tous deux ont souligné l’importance de la coopération franco-turque dans le domaine de l’environnement. M. Karlik a remercié l’Ambassade de France de son initiative et précisé que tous les thèmes abordés au cours de la journée feraient l’objet de travaux approfondis de la part de la Métropole (en faveur de l’assainissement des eaux, du tri des déchets, …)

Cette initiative a en effet mis en valeur le savoir-faire et la capacité d’innovation de la France dans une ville en pointe dans le domaine de l’environnement, où la présence française est forte (Renault, Valeo, Faurecia, etc.), avec laquelle la France entretient de bonnes relations (réalisation d’une étude de faisabilité Fasep sur la méthanisation des déchets et projet de partenariat avec la ville de Bordeaux).

Cette journée de conférence a permis la venue et l’intervention de nombreuses institutions (Ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer, Ademe, AFD) et entreprises françaises (Aere, Blanchard TP, Coved, Emenda, Engie, Exenci) qui ont pu présenter leur savoir-faire et expertise, puis échanger avec les agents de municipalités turques en vue de futurs partenariats. Ces échanges avec le public ont été riches, avec de nombreuses questions techniques posées aux intervenants.

La première session, consacrée aux villes durables, a permis de présenter successivement l’action des municipalités turques contre le changement climatique (inventaire des gaz à effet de serre et plan d’action contre le changement climatique concernant Bursa) et le cadre français dédié aux villes intelligentes (plan national pour le développement des villes durables de 2008, labélisation « éco-quartiers » et « éco-cités », marque « Vivapolis » et « label Cit’Ergie », qui distingue les meilleures actions et politiques climat). Engie a par ailleurs exposé son offre en termes d’aménagement urbain, de transports connectés et d’éclairage public.

La seconde session a été l’occasion d’échanges plus techniques, notamment sur le potentiel d’optimisation de la consommation d’électricité dans le secteur du traitement et de l’assainissement des eaux usées (Novum Consulting, société de consultants internationaux basée en Turquie). L’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) a pu présenter le nouveau cadre législatif et réglementaire français, suite au vote de la loi sur la transition énergétique en 2015.

Les entreprises françaises EXENCI et Emenda ont exposé leurs offres techniques relatives à la performance énergétique des bâtiments publics et à la rénovation thermique.

La troisième session était consacrée au traitement et à la valorisation des déchets. Le Dr. Kamil Salihoğlu de la Faculté d’Uludag a décrit les besoins et plans d’action relatifs aux déchets municipaux. En particulier, une réglementation de 2015 oblige les municipalités à mettre en place un système de double collecte permettant le tri des déchets à la source. Cette règle n’est toutefois pas appliquée en raison d’un manque de volonté et de moyens financiers des municipalités. En outre, la Turquie disposerait d’un fort potentiel de valorisation des déchets ménagers (biogaz, biomasse et méthanisation). L’entreprise française Coved a pu mettre en avant son système d’information, « NODUS », destiné à tracer, analyser et partager toutes les informations utiles relatives aux déchets ménagers.

La journée s’est conclue par une présentation de l’Agence Française de Développement, qui a exposé son action et ses outils destinés à financer des projets dans les domaines du développement urbain, de l’efficacité énergétique et des déchets solides.

M. Hervé Boisguillaume a clos la journée en soulignant que la France et la Turquie étaient confrontées à des enjeux similaires en termes de protection de l’environnement et de changement climatique. La journée a permis de riches échanges techniques ainsi que l’identification d’un certain nombre de leviers d’actions dans ces domaines : réglementations, principe du pollueur-payeur, fiscalité incitative et outils non-financiers (communication et sensibilisation). La Municipalité Métropolitaine de Bursa a en outre manifesté le souhait d’organiser un événement nouvel conjoint, de plus grande envergure encore.

Lien vers l’article du site la Métropole de Bursa : http://www.bursa.bel.tr/bursa-ve-fransa-arasinda-enerji-verimliligi-isbirligi/haber/21758/

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page