“Des maisons vides ne font pas une ville” [tr]

TRAM Réseau Art Contemporain Ile-de-France, l’Institut Français, METU et SANART ont organisé, du 27 avril au 21 mai 2013, une exposition « en maillage » dans deux espaces prestigieux d’art contemporain d’Ankara, METU (Département de Musique et d’Art plastique et Faculté d’architecture) et la Galerie M1886, ainsi que dans cinq lieux usuels de la ville.

Cette exposition s’est inscrite dans le cadre d’une réflexion commune sur les liens entre art contemporain et développement durable, menée depuis 2012 autour d’activités associant urbanistes, sociologues, paysagistes et artistes. Construite sur le principe de la capitalisation des expériences françaises et turques, cette réflexion s’intéresse à la mise en réseau des artistes, des lieux de création et de diffusion de l’art contemporain à l’échelon du territoire urbain ankariote, ainsi qu’au positionnement de cette scène artistique, à la fois « capitale » et périphérique, dans le maillage national.

Intitulée « Des maisons vides ne font pas une ville »*, l’exposition et les évènements parallèles qui l’ont accompagné (workshops, rencontres avec les artistes, rendez-vous avec l’acteur Okan Şenosan) ont permis de voir l’état actuel / une carte de mémoire de la ville en mutation.

La transformation urbaine à Ankara est très rapide, quelques mois suffiraient pour voir apparaitre entre les collines des quartiers entiers ou des axes routiers à la périphérie toujours repoussée de la ville.

Le paysage urbain semble éclaté en différents pôles à l’attractivité changeante. Au rythme de grand chantiers immobiliers, l’espace se divise et se reconfigure constamment, quartiers résidentiels, zones industrielles ou commerciales, et quartiers d’habitats précaires se confrontent au partage du territoire. A la fois partie prenante et sujets de la refonte urbaine, les habitants s’y adaptent tant bien que mal, au gré de leur statut social, de leurs conditions de travail, de transport, d’habitat. Les habitudes, les liens sociaux, les usages se réinventent.

La croissance économique soutenue que connait désormais la Turquie, renforcée par l’impact des politiques néolibérales à l’œuvre depuis les années quatre-vingt, induit des changements économiques, sociaux et spatiaux des villes urbanisées. Ankara, comme d’autres grandes villes du pays, connait ce phénomène. Les mutations de sa structure urbaine semblent d’ailleurs connaitre des voies proches de celles des métropoles de pays émergents, que ce soit au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine.

Au-delà de l’observation d’un paysage urbain constamment changeant ou de l’analyse socio-économique qui pourrait en être faite, nous avons souhaité ici nous interroger sur l’envers du décor, apporter un regard sensible sur la transformation urbaine, aussi en envisager ses utopies.

Fondée sur le principe d’un co-commissariat entre les responsables de TRAM et Mehmet Ali Uysal, artiste et directeur du département des Beaux-Arts de l’Université technique du Moyen Orient, la préparation de l’exposition s‘est traduite par l’accueil à Ankara de deux artistes français en résidence, Olivier Kosta-Théfaine et Thierry Payet. Outre les œuvres crées par ces deux artistes lors de leur séjour ankariote, elle a présenté les travaux d’Alper Aydın, Bertille Bak, Christian Barani, Zoé Baraton, Louidji Beltrame, Elodie Brémaud, Yona Friedman, Loris Gréaud, Funda Susamoğlu, Ali Şentürk et Cannelle Tanc.

Partenaires : METU, SANART, M1886, Institut Français, Réseau Art Contemporain Ile-de-France, TRAM, Yaygara, Région Ile-de-France.

* citation de Yona Friedman

VİDEO DU VERNİSSAGE DE L’EXPOSİTİON, SAMEDİ 27 AVRİL 18H00 DANS LA GALERİE M1886

inauguration de l’exposition "des maisons vides...->http://www.dailymotion.com/video/xzozvu_inauguration-de-l-exposition-des-maisons-vides-ne-font-pas-une-ville-bos-evlerden-sehir-olmaz-sergi_creation] par InstitutfrancaisAnkara

Galeri m1886, Tepe Prime, Eskişehir Yolu 9.km A/4, ÇANKAYA, Tel : 0312 286 00 74/75

Dans le cadre de cette exposition, 2 rendez-vous ont eu lieu avec les artistes Okan Şenozan et Thierry Payet pour une rencontre avec le public :

- Dimanche 5 mai à 16h00, Antik Kafe, Semiz Sok No 4, Salı Pazarı - ULUS KALE et Mercredi 8 mai à 19h00, İnstitut français d’Ankara, konrad Adenauer No 30, YILDIZ

Vidéo des artistes :

Boş Evlerden Şehir Olmaz / Des maisons vides ne font pas une ville from Des maisons vides... on Vimeo.

Dernière modification : 22/05/2013

Haut de page