Discours de l’Ambassadeur à la soirée Goût de/Good de France, le 19 mars 2015 [tr]

Mesdames et Messieurs,

Bienvenue à la soirée goût de France ou good France.

Pour reprendre les mots de notre ministre, Laurent Fabius, qui est à l’initiative de cette opération, Goût de / Good France, c’est l’idée qu’un même soir, partout dans le monde, des chefs de tous horizons célèbrent l’excellence de la cuisine française.

Ce soir, plus de 1300 restaurants et même le château de Versailles, sont mobilisés sur toute la planète pour proposer des repas « à la française » et rendre hommage à une cuisine française vivante, ouverte et innovante, porteuse des valeurs de partage et de convivialité.

La gastronomie fait partie de notre identité. C’est aussi un facteur de rayonnement de la France : peu de pays disposent de produits aussi variés et d’une aussi grande qualité, et peu de pays possèdent une telle diversité de traditions culinaires régionales. Il est important de la faire connaître, de la promouvoir, de la faire vivre.

Ce soir, à Istanbul, nous avons voulu célébrer en même temps que la cuisine à la française l’ancienneté de l’amitié franco-turque, y compris dans le domaine de la gastronomie.

Nous avons demandé au chef étoilé du Shangri La, d’Istanbul, Olivier Pistre, que je remercie pour son soutien, de nous préparer un menu inspiré de la visite historique du Sultan Abdelaziz à l’exposition universelle de Paris en 1867 et de la visite retour de l’Impératrice Eugénie à Istanbul en 1869.

Dans un instant, Kenize Mourad, écrivain et descendante de la dynastie ottomane et mon très cher ami, Ilber Ortalyli, le grand historien, évoqueront pour vous cette visite.

Nous avons voulu également associer à cet événement, le café turc que les ottomans ont introduit en France sous le règne de Louis XIV, et qui comme le repas à la française, fait désormais partie du patrimoine immatériel de l’humanité.

Je précise pour les amateurs de bons produits qu’après avoir été accueilli à l’apéritif par le célèbre champagne Veuve Clicquot, nous conclurons notre repas avec le Cognac Martell qui fête cette année son trois centième anniversaire.

Je vous remercie de votre attention et passe la parole sans plus tarder à Madame Kenize Mourad.

Merci

Dernière modification : 20/03/2015

Haut de page