Inauguration de la Fondation Arkas [tr]

Discours de l’Ambassadeur à l’occasion de l’inauguration de la Fondation Arkas, 19 novembre 2011

Monsieur le Gouverneur,
Monsieur le Maire de la Grande Municipalité d’Izmir,
Messieurs les Généraux,
Chers Lucien Arkas et Zeliha Toprak,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je suis particulièrement heureux de vous accueillir dans ces magnifiques bâtiments de l’ancien Consulat Général de France, édifié par le grand architecte français Emmanuel Pontrémoli sur un terrain offert à la France par la fondation de la Sultane Valide, le 7 septembre 1875.

Niçois d’origine et Grand Prix de Rome en 1890, Emmanuel Pontrémoli a construit pour les plus grandes personnalités de son temps, comme Albert 1er de Monaco, Calouste Gulbenkian ou Edmond de Rothschild.

Dans sa jeunesse, il a longuement visité le pourtour méditerranéen, la Grèce et la Turquie, effectuant nombre de relevés de monuments antiques à Delphes, Pergame et Didymes, qui constitueront autant de sources d’inspiration pour ses propres œuvres. L’une des plus emblématiques d’entre elles, la célèbre « villa Kérylos » à Beaulieu-sur-Mer, édifiée entre 1900 et 1905, est la re-création d’une villa de la Grèce antique.

De cette époque date également le Consulat général de France à Smyrne où nous nous trouvons actuellement, dont l’histoire a connu bien des vicissitudes.

Partiellement détruit par le tremblement de terre de 1904, puis remis en état dans les années 1905 et 1906, il a également subi des dégâts très importants à la suite du grand incendie de 1922.

Bâtiment emblématique du « Kordon » et l’un des derniers témoins de la Smyrne d’avant le grand incendie, il est classé monument historique. Depuis 1983, il abrite l’agence consulaire de France, dirigée avec un professionnalisme digne d’éloges par Madame Zeliha Toprak, Consul honoraire de France et représentante du Service économique et Régional à Izmir.

C’est grâce au mécénat éclairé de Lucien Arkas, dont je voudrais souligner ici la générosité et la vision, que l’on doit la dernière rénovation de ce bâtiment que nous redécouvrons aujourd’hui.

Les deux premiers étages de ce qui se nomme maintenant "Arkas Sanat Merkezi", seront réservés à la présentation d’expositions patrimoniales, abordant l’histoire des relations privilégiées entre la France et Izmir ou les différentes facettes de cette grande métropole méditerranéenne.

La première de ces expositions que nous allons inaugurer aujourd’hui, est dédiée au "post-impressionisme", avec une sélection impressionnante de la collection personnelle de Lucien Arkas que je vous invite à découvrir.

Je souhaite plein succès au centre d’art Arkas, un nouvel exemple du dynamisme culturel de cette belle ville d’Izmir.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 05/07/2012

Haut de page