L’inscription au registre des Français établis hors de France

Vous avez le plus grand intérêt à vous inscrire au registre des Français établis hors de France.

Si vous êtes inscrit, en cas d’accident, d’évenement pouvant menacer votre sécurité ou de difficultés avec les autorités locales, l’Ambassade vous connait, sait que vous êtes en situation régulière et peut intervenir immédiatement.

L’inscription consulaire vous permet également de demander une carte nationale d’identité sécurisée, un passeport, une attestation d’inscription et de changement de résidence, de suivre l’actualité consulaire par la réception de courriels d’information, de voter aux élections présidentielles, référendum, AFE...

Pour vous inscrire, vous devez prouver :

votre identité (carte nationale d’identité ou passeport français),

votre nationalité française (carte nationale d’identité, décret de naturalisation ou certificat de nationalité française),

votre état civil (livret de famille, acte de naissance),

votre résidence régulière dans la circonscription (carte de résident étranger ou permis de séjour délivré par les autorités locales),

votre situation vis-à-vis du service national (si vous avez entre 18 et 25 ans).

Vous devez aussi nous adresser le formulaire ci-après dûment complété, accompagné de l’ensemble des pièces à fournir :

PDF - 258.8 ko

Une carte d’inscription au registre des français établis hors de France, d’une validité de 5 ans au maximum, vous sera remise gratuitement.

Si vous possédez également la nationalité du pays d’accueil, vous ne pouvez invoquer la protection de l’Ambassade de France devant les autorités locales que si ces dernières y consentent (principe de la priorité d’allégeance au pays de résidence).

Si l’inscription au registre des Français établis hors de France est facultative, elle est toutefois indispensable :

- pour obtenir des bourses scolaires dans un établissement scolaire français local,
- pour s’inscrire sur la liste électorale d’une commune de France et pour donner procuration de vote valable pour plus d’un an,
- pour obtenir la délivrance d’une carte nationale d’identité,
- pour bénéficier d’allocations de solidarité.

Dernière modification : 10/09/2015

Haut de page