Remise des insignes d’Officier dans l’Ordre des Arts et Lettres à Monsieur Ilber ORTAYLI, Président du Musée du Palais de Topkapı

Allocution de l’Ambassadeur à l’occasion de la cérémonie de remise des insignes d’Officier dans l’Ordre des Arts et Lettres à Monsieur Ilber ORTAYLI, Président du Musée du Palais de Topkapı, jeudi 13 octobre 2011

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

C’est un honneur et un immense plaisir pour moi de vous accueillir au Palais de France, pour cette cérémonie amicale, qui rend hommage au parcours personnel et professionnel d’İlber ORTAYLI.

L’Ordre des Arts et Lettres récompense ceux « qui se sont distingués par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution … au rayonnement des arts et des lettres ».

Cher Monsieur Ilber ORTAYLI,

Pour tous vos amis ici présents, cette décoration est une évidence. Ils savent que la République française, rend aujourd’hui hommage, non seulement à une des grandes personnalités turques contemporaines, mais aussi à un promoteur infatigable, de l’amitié entre les peuples.

Conformément à la tradition, et au risque de faire souffrir votre modestie, permettez-moi tout d’abord de retracer vos remarquables parcours personnel et professionnel.

Issu d’une famille Tatar de Crimée, c’est en Autriche que vous voyez le jour en 1947. A l’âge de 2 ans, vous arrivez en Turquie. Vous y suivez vos études et obtenez un diplôme de Doctorat en Sciences politique à la prestigieuse Université d’Ankara. Vous suivez ensuite des formations post-doctorales en langues slaves et orientales dans les universités de Chicago et de Vienne.

Vous revenez à la faculté des sciences politiques de l’Université d’Ankara, comme professeur associé, mais vous démissionnez en signe de protestation après le coup d’Etat de 1980. Ce n’est qu’en 1989 que vous retrouverez l’Université d’Ankara.

Professeur d’histoire, spécialiste internationalement reconnu de l’Empire Ottoman et de la Russie, vous êtes l’auteur d’un nombre impressionnant d’ouvrages et articles. Vous avez reçu de nombreux prix littéraires. Je vous suis tout particulièrement reconnaissant d’avoir partagé avec moi les « portraits de votre journal personnel »…

Vous représentez également la Turquie au sein du « Haut Panel pour la Paix et le Dialogue entre les Cultures à l’UNESCO », et vous assurez la présidence du Comité International d’Etudes Pré-Ottomanes et Ottomanes.

Vos talents de polyglotte sont le reflet de l’immense culture qui vous caractérise. Outre l’ottoman, je rappelle pour ceux qui l’ignoreraient que vous parlez également le tatar, l’arabe, le français, l’allemand, l’anglais, le russe, le perse, l’italien, le latin, le grec, le slovaque, le roumain, le serbe, le croate ou le bosniaque…

En 2005, vous êtes nommés à la Présidence du prestigieux Musée de Topkapı. Sous votre autorité, le musée ne cesse de s’embellir et la muséographie de se moderniser. Vous veillez par ailleurs scrupuleusement à la protection de vos collections…

Vous animez également des émissions historiques très regardées, notamment sur NTV. C’est d’ailleurs comme cela, qu’à votre insu, j’ai fait votre connaissance pour la première fois...

Les hautes fonctions qui sont les vôtres, Monsieur le Président, ne vous empêchent pas de cultiver également l’humour, l’amitié et la fidélité. Je voudrais vous remercier tout particulièrement pour votre soutien à la culture française, et en particulier pour la réussite de la Saison de la Turquie en France.

Enfin, je souhaiterais rendre hommage à votre humanisme, qui s’est encore illustré dans le cadre du projet ALADIN, véritable « pont de la connaissance entre juifs et musulmans ».

Monsieur Ilber ORTAYLI,

Pour votre engagement intellectuel et pour votre contribution à l’amitié entre la Turquie et la France, nous vous faisons, au nom du Ministre de la Culture de la République française, Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres./.

Dernière modification : 05/07/2012

Haut de page